L’immigration ruine la France

On sait très bien comment ça se passe, ils viennent en France pour toucher les allocs et nous on cotise pendant qu’ils se la coulent douce ! Voyons donc en quelques chiffres ce que l’immigration coûte et ce qu’elle rapporte.


Capture d’écran 2015-04-01 à 22.42.29Quand on parle d’immigration, il est important de préciser les termes employés :

  • Un immigré est une personne née étrangère à l’étranger et résidant en France (avec ou sans nationalité française)
  • Un étranger est une personne qui réside en France sans avoir la nationalité française

Un étranger est donc toujours un immigré, mais un immigré n’est pas forcément un étranger puis qu’il peut avoir acquis la nationalité française.


Combien les immigrés nous coûtent-ils vraiment ?

Capture d’écran 2015-04-28 à 22.46.51

Les immigrés sont plus au chômage que les natifs et ceux qui travaillent ont un revenu plus faible, ils payent donc moins d’impôts et reçoivent plus d’aides sociales (1). Mais la population d’immigrés est également plus jeune que le reste des Français (55 % d’entre eux ont entre 25 et 55 ans, contre 40 % pour le reste de la population) donc logiquement moins consommatrice de dépenses liées à la retraite, la  santé… ce qui permet de compenser en partie le surcoût de la branche allocations et surtout de participer au rééquilibre de la balance démographique de la France et de sa population globalement vieillissante (2).


Mais ils cotisent aussi non ?

Capture d’écran 2015-04-28 à 22.45.48Les immigrés, par leur âge, leur travail et leur consommation reversent à l’État français des impôts sur le revenu, taxes à la consommation, impôts locaux … Majoritairement actifs, ils sont également plus nombreux à cotiser pour la retraite et la santé qu’à percevoir une pension ou faire valoir leur droit en matière de santé (2).


LE MOT DE LA FIN

Au final, selon cette étude, la contribution de l’immigration aux finances publiques serait donc positive, de l’ordre de 4 milliards d’euros par an (3). Mais il existe deux études principales qui aboutissent à des résultats radicalement différents. En fonction de ces études, la population d’immigrés pourrait soit rapporter 4 milliards d’euros, soit coûter entre 9 et 17 milliards d’euros.

Cette différence est notamment due à la prise en compte, ou non, des enfants d’immigrés, et la vision sur une année du coût de l’immigration vs/ un raisonnement intégrant l’ensemble du cycle de vie des populations.


Sources

(1) Insee, Cellule Statistiques et études sur l’immigration, L’activité des immigrés en 2007, 2008.

(2) L’Expansion/L’Express, Protection sociale et immigration : les chiffres contre les clichés, novembre 2012.

(3) Agoravox, Quel est le coût de l’immigration, analyse de Laurent Herblay, 2013. 

Illustration par Freepik.com

Categorie: Société